avertissement


avertissement

avertissement [ avɛrtismɑ̃ ] n. m.
XIVe « préface »; de avertir
1Action d'avertir; appel à l'attention, à la prudence. Donner à qqn un avertissement charitable. Écouter, suivre, négliger un avertissement. avis, conseil, information, instruction, recommandation. « Je négligeais ces sages avertissements, et j'eus lieu de m'en repentir » (France) . Un mystérieux avertissement. prémonition, présage, pressentiment, signe. Les avertissements de la sagesse. voix. « ce qu'on nomme “les avertissements de l'âge” » (Duhamel).
2Petite préface pour attirer l'attention du lecteur sur quelques points particuliers. avis, introduction.
3Dr. Déclaration par laquelle un particulier ou une autorité publique attire l'attention de qqn sur un droit, une obligation. avis, préavis.
Avis adressé au contribuable, lui faisant connaître le montant de ses impôts. Premier avertissement sans frais.
4Réprimande. admonestation, observation, remontrance (cf. Carton jaune). Spécialt Mesure disciplinaire. « L'affaire va être étouffée après quelques avertissements et sanctions » (A. Gide). Au bout de trois avertissements, on pouvait être exclu du lycée.

avertissement nom masculin Action d'avertir, de faire savoir : Il est parti sans le moindre avertissement. Appel à l'attention de quelqu'un pour le détourner d'une action, le garder d'un danger, etc. : Il n'a pas tenu compte de mon avertissement. Rappel à l'ordre avec inscription au dossier pour un fonctionnaire ; blâme avec menace de sanction à l'égard d'un enfant, d'un élève, d'un sportif. Petite introduction ou courte préface qu'on place en tête d'un livre. Signal annonçant à distance au mécanicien d'une locomotive un signal d'arrêt fermé. Premier avis adressé au contribuable d'avoir à s'acquitter des contributions mises en recouvrement. Punition disciplinaire non restrictive de liberté infligée à un officier, à un sous-officier ou à un homme du rang. ● avertissement (synonymes) nom masculin Appel à l'attention de quelqu'un pour le détourner d'une action...
Synonymes :
- mise en garde
- présage
Rappel à l'ordre avec inscription au dossier pour un fonctionnaire ;...
Synonymes :
- blâme
Petite introduction ou courte préface qu'on place en tête d'un...
Synonymes :
- préambule
Contraires :
- épilogue

avertissement
n. m.
d1./d Appel à l'attention. Un sage avertissement. Syn. recommandation.
d2./d Note placée en tête d'un ouvrage pour prévenir, mettre en garde le lecteur.
d3./d Remontrance avant la sanction. Syn. observation.
d4./d FISC Avis invitant le contribuable à payer un impôt.

⇒AVERTISSEMENT, subst. masc.
A.— Action d'attirer l'attention de quelqu'un sur quelque chose.
1. Action d'attirer l'attention de quelqu'un sur une action déterminée à accomplir :
1. ... puisqu'il faut à l'infirmité mortelle, pour marcher constamment vers les sentiers sûrs, un signal, un appel, un souvenir, âme chaste et chère, intercédez près du maître pour que vous nous soyez ce souvenir d'au-delà, cette croix apparente aux angles des chemins, pour que vous soyez de préférence l'esprit d'avertissement et l'ange qu'il nous envoie!
SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, 1834, p. 257.
2. En partic.
a) Appel à l'attention de quelqu'un pour le garder d'une chose fâcheuse, d'un danger; mise en garde (contre qqc.) :
2. Je passe devant, pour que vous ne tombiez pas, dit Bourras dans l'allée humide qui longeait la boutique. Il buta contre une marche, il monta, en multipliant les avertissements. Attention! La rampe était contre la muraille, il y avait un trou au tournant, parfois les locataires laissaient leurs boîtes à ordures.
ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, p. 563.
3. ... quelqu'un qui vous aurait donné des conseils, des avertissements, qui vous aurait mis en garde; on ne sait pas; qui vous aurait peut-être trouvé des solutions...
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, le 6 octobre, 1932, p. 228.
b) Appel à l'attention de quelqu'un pour le détourner d'une action, rappel à l'ordre :
4. Maître Grégoire, le tribunal vous somme de vous renfermer dans une plaidoirie plus décente et plus convenable : nous ne sommes pas à la foire, rappelez-vous-le, et songez à prendre modèle sur le discours plein de convenance de votre adversaire. Depuis dix ans l'avocat Grégoire plaidait de la sorte, et il était de bronze contre ces avertissements du tribunal.
CHAMPFLEURY, Les Bourgeois de Molinchat, 1855, p. 208.
5. Il est donc clair, nous téléphone notre correspondant de Londres, que les Britanniques, opérant une « retraite élastique » par rapport à leur position antérieure, s'associent aux « avertissements solennels » que Washington entend adresser à Pékin.
Le Monde, 14 janv. 1952, p. 1, col. 2.
P. ext. Peine infligée à quelqu'un pour réprimer une mauvaise action qu'il a commise et l'en détourner. Synon. punition, sanction.
Rem. À propos de cet emploi, cf. Ac. 1932 : ,,En termes de Discipline administrative et scolaire, il signifie spécialement Réprimande pour faute de gestion ou insubordination adressée à un fonctionnaire ou à un élève``.
HIST. DU JOURN. [Sous le Second Empire] Invitation que l'autorité adressait à un journal de cesser la publication de certains articles, sous peine de suspension ou de suppression :
6. ... Sa Majesté décida, ce jour-là, qu'un avertissement serait envoyé au Siècle.
ZOLA, Son Excellence Rougon, 1876, p. 283.
B.— Action d'annoncer un événement, de prévenir (de qqc.) :
7. Le songe nous arrive afin de nous instruire,
Et Jupiter l'envoie, en avertissement,
Comme un avant-coureur d'un grand événement.
PONSARD, Lucrèce, 1843, IV, 1, p. 70.
Ce qui annonce :
8. Il y a deux grands glas, deux grands avertissements qui annoncent chez l'homme la mort de la jeunesse. Le premier est quand l'homme prend l'horreur des sauces de restaurant; le second, quand il songe à se retirer à la campagne.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1859, p. 640.
9. Tout est signe, avertissement, lumière pour les poètes.
F. CARCO, Nostalgie de Paris, 1941, p. 210.
Emplois spéciaux
1. ,,Texte préliminaire d'un ouvrage destiné à éclairer le lecteur`` (ROLLAND-COUL. 1969). Avertissement au lecteur, avertissement de l'éditeur.
2. FIN. ,,Écrit envoyé par un agent fiscal à un contribuable pour lui faire connaître le montant de l'impôt dont il est débiteur`` (CAP. 1936).
P. ext., littér. :
10. M. Galatin a reçu mon avertissement pour les 7.500 francs remboursables au 19e juillet.
CONSTANT, Journaux intimes, 1805, p. 234.
3. JUST. ,,Convocation rédigée sur papier timbré et adressée à l'adversaire pour qu'il se présente devant le tribunal d'instance en vue de la formalité de la tentative de conciliation`` (BARR. 1967). Billet d'avertissement.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — XIVe s. « petite préface pour attirer l'attention sur qq points partic. d'un ouvrage » (N. Oresme ds MEUNIER, La vie et les ouvrages de N. Oresme, Paris, 1857, pp. 67-68 : toutefois soit cestui advertissement entendu et pris pour le bon couraige et vouloir que j'ay au bien universel, et ne m'en soit imputée aucune temeraire opprobre par les lisans); XVe s. en gén. « action d'avertir » (LOUIS XI, Nouv. LII ds LITTRÉ : Le bon fils mercia son pere de son bon avertissement); spéc. 1549 dr. « premières écritures qui servaient à l'instruction d'un procès » (EST.); 1751 fin. (Encyclop.).
Dér. du rad. du part. prés. de avertir étymol. 3; suff. -ment1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :781. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 717, b) 992; XXe s. : a) 1 031, b) 1 557.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BARR. 1967. — BLANCHE 1857. — BRUANT 1901. — CAP. 1936. — DELC. t. 1 1926. — Éd. 1913. — GOUG. Mots t. 2 1966, p. 28. — LACR. 1963. — LAFON 1969. — Lar. comm. 1930. — LE ROUX 1752. — Méd. Biol. t. 1 1970. — RÉAU-ROND. 1951. — ROLLAND-COUL. 1969. — ST-EDME t. 2 1825. — SPR. 1967.

avertissement [avɛʀtismɑ̃] n. m.
ÉTYM. XIVe, « préface »; de avertir.
1 (1427). Action d'avertir; appel à l'attention, à la prudence. Mise (en garde). || Donner à qqn un avertissement charitable. || Écouter, suivre, négliger un avertissement. Avis, conseil, information, instruction, recommandation. || Un sage avertissement. || Écouter, recevoir, entendre, refuser, négliger un avertissement.Un avertissement du ciel. || Un mystérieux avertissement. Appel, préavis, prémonition, présage; pressentiment, rappel, signe, signal.
1 Il suffit de lui avoir donné un petit avertissement.
Molière, George Dandin, I, 4.
2 Nous sommes sourds à tous les sages avertissements, aveugles aux voies de salut qui nous sont montrées (…)
Bossuet, Hist. universelle, II, 21.
3 Fermant l'oreille à tous les avertissements (…)
Bourdaloue, Sur l'impénitence finale, I.
4 Ce songe mystérieux était un avertissement divin (…)
Fénelon, Télémaque, IV.
5 Ne crains pas d'être franc et sincère, je recevrai cet avertissement comme une marque d'affection pour moi.
A. R. Lesage, Gil Blas, VII, 3.
6 Les enfants sont rassurés comme ils sont effarouchés, sans qu'on sache pourquoi. Ils ont on ne sait quels avertissements intérieurs.
Hugo, Quatre-vingt-treize, I, 1.
7 Les avertissements des pères sont farouches,
Mais bons (…)
Hugo, la Légende des siècles, XXI, « la Paternité ».
8 Je négligeais ces sages avertissements, et j'eus lieu de m'en repentir.
France, le Petit Pierre, VII.
Les avertissements de la sagesse, du bon sens, de la raison. Voix.Les avertissements de l'âge : les signes, les symptômes du vieillissement.Spécialt. Réprimande (donnée à qqn par qqn; → ci-dessus, cit. 1, 7 et 8). || Un avertissement sévère, exemplaire, salutaire, solennel. Admonestation, admonition, leçon, monition, observation, remontrance, semonce.
9 Je me suis juré mille fois d'accueillir avec sérénité, peut-être même avec allégresse, en tous cas avec une vaillance lucide, ce qu'on nomme « les avertissements de l'âge ».
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, I, p. 10.
10 Le cœur ne vieillit pas en même temps que le corps (…) Le cœur ne tient pas compte des avertissements de la chair.
F. Mauriac, Souffrances et Bonheur du chrétien, p. 86.
Spécialt. Mesure disciplinaire. || « L'affaire va être étouffée après quelques avertissemens et sanctions » (Gide). || Au bout de trois avertissements, on pouvait être exclu d'un lycée.Abrév. fam. : averto.
10.1 Voilà un monsieur qui a empêché Charlie de venir à une répétition parce qu'il n'y était pas convié. Aussi il va avoir un avertissement sérieux, j'espère que cela lui suffira, sans cela il n'aura qu'à prendre la porte.
Proust, la Prisonnière, Folio, p. 292.
2 Petite préface pour attirer l'attention du lecteur sur quelques points particuliers d'un ouvrage. Avis, introduction. || Avertissement au lecteur.
11 Au commencement de l'Esprit des lois se trouve une préface qui se rapporte à tout l'ouvrage, puis un avertissement sur ce qu'il faut observer pour bien entendre les quatre premiers livres.
Lafaye, Dict. des synonymes, Suppl., Préface…
3 Dr. Déclaration par laquelle un particulier ou une autorité publique attire l'attention de qqn sur un droit, une obligation. Avertir; avis, préavis. || Avertissement du greffier de la justice de paix. Convocation, invitation (à comparaître).
12 Les parties pourront comparaître volontairement et sur simple avertissement, sans qu'il soit besoin de citation.
Code d'instruction criminelle, art. 147 (Tribunaux de police).
Dr. fisc. || Avertissement au contribuable : écrit destiné à faire connaître au contribuable le montant de l'impôt dont il est débiteur. || Premier avertissement sans frais.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • avertissement — AVERTISSEMENT. subs. m. Avis qu on donne à quelqu un de quelque chose, afin qu il y prenne garde. Avertissement salutaire. Donner, envoyer, recevoir un avertissement.Avertissement, est aussi Le titre qu on donne à une espèce de petite préface qu… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Avertissement — (franz., spr. awertiß māng), Anzeige, Ankündigung. Das Avertissementskommando, Ankündigungskommando, geht dem »Ausführungskommando« voran, um die Aufmerksamkeit der Truppe zu spannen (z. B.: Achtung Gewehr über!; Bataillon marsch!).… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Avertissement — (frz., spr. awertißmáng), Nachricht, Anzeige, Bekanntmachung; bei militär. Kommandos der gedehnter gesprochene Teil, der auf das eigentliche kurze Kommandowort vorbereitet …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Avertissement — (–mang), Nachricht, Bekanntmachung, beim Militär Signal, daher Avertissementsposten, ein weit vorgeschobener Signalposten …   Herders Conversations-Lexikon

  • Avertissement — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Avertissement », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot avertissement est synonyme de… …   Wikipédia en Français

  • avertissement — (a vèr ti se man) s. m. 1°   Appel à l attention de quelqu un. •   Ce songe mystérieux était un avertissement divin, FÉN. Tél. IV. •   Je t ai fait voir tes camarades, Ou morts ou mourants ou malades. Qu est ce que tout cela qu un avertissement ? …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AVERTISSEMENT — s. m. Avis qu on donne à quelqu un de quelque chose, afin qu il y prenne garde. Avertissement salutaire. Donner, envoyer, recevoir un avertissement. Fig., C est un avertissement du ciel, se dit D un événement qui doit porter à des réflexions… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AVERTISSEMENT — n. m. Avis qu’on donne à quelqu’un de quelque chose, afin qu’il y prenne garde. Avertissement salutaire. Donner, envoyer, recevoir un avertissement. En termes de Discipline administrative et scolaire, il signifie spécialement Réprimande pour… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • avertissement — nm., semonce : avartismê (Albanais.001) / in (Villards Thônes) ; smonsa (001). A1) donner un avertissement, faire // donner avertissement une semonce, semoncer, faire des reproches : disputâ <réprimander> vt. (Saxel.002), balyî na smonsa… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Avertissement — Aver|tis|se|ment [... mã:], das; s, s [frz. avertissement, zu: avertir, ↑avertieren] (veraltet): a) Benachrichtigung; b) Warnung …   Universal-Lexikon